Achazia, le roi qui fut mal conseillé

Les conséquences de mauvais choix

Achazia est né dans une famille dont le père n’a pas suivi les voies de son père. Joram s’est éloigné de Dieu d’une façon terrible. Quand Joram est mort, Athalie, la mère d’Achazia, fut sa conseillère, ainsi que sa belle-famille, la maison d’Achab. Achazia a pourtant bien connu son grand-père ; il avait 14 ans quand Josaphat est mort. Mais l’environnement dans lequel il a grandi était spirituellement mauvais. Il n’y avait plus personne, il semble, pour le conseiller au bien.

Nous pouvons vraiment voir la grâce de Dieu intervenir, même dans ses jugements, afin de purifier la maison de David de tout ce mal qui avait été introduit. Dieu allait accomplir son propos. Mais sur le coup, nous aurions pu croire le contraire, alors que Athalie règne sur le royaume de Juda. Juda sous le règne de la maison d’Achab ! Ce sont toutes les conséquences des choix de Josaphat. Ce choix de s’allier par mariage avec la maison d’Achab a eu des conséquences terribles pour ses fils et ses petits-fils.

Cette nouvelle vidéo nous présente trois leçons à tirer sur Achazia. Puissions-nous tirer instruction de ce qui amena la nécessité d’un tel jugement de la part de Dieu.

Joram, le roi qui ne fut pas regretté

Joram a beaucoup souffert

Le règne de Joram ne fut que de 8 ans. Pourquoi que de 8 ans? Quand nous prenons le temps de réfléchir à tout ce qui est décrit de son règne, 8 ans c’est très court pour tous les troubles qu’il a causé en Juda, et pour toutes les misères qui lui sont arrivées.

Nous avons tendance à nous souvenir de deux choses de lui. Premièrement, qu’il mourut dans de cruelles souffrances. Quelle expression frappante et unique ! (L’autre qui s’en rapproche le plus est dans Matthieu 17:15.) Et comble de la misère, nous lisons qu’il s’en alla sans être regretté!C’est la deuxième chose dont on se souvient de lui.

Pourquoi tout cela? Était-ce évitable? Dans cette nouvelle vidéo, nous retiendrons trois leçons pratiques pour nous et qui répondent aussi à ces questions.

Une petite note : dans la vidéo il est question de 42 frères d’Achazia. Dans 2 Chroniques 22:8 nous apprenons qu’il s’agit des fils des frères d’Achazia (donc les neveux d’Achazia). Ce détail a échappé à mon attention au moment de l’enregistrement.

Josaphat, le roi aux mauvaises associations

Il semble que Josaphat ne pouvait pas dire non!

Dans cette nouvelle vidéo nous voyons les grands événements du règne de Josaphat et trois leçons pratiques pour nous. En écrivant ces quelques lignes cela me frappe : il semble que Josaphat ne pouvait simplement pas dire non à ceux qui le sollicitaient. Cela la entraîné dans des associations pour lesquelles il y aura des conséquences fâcheuses et pour lesquelles Dieu devra le reprendre par ses prophètes.

Achab : Allions-nous! Que ma fille soit donnée en mariage à ton fils Joram!
Josaphat : OK!

Achab : « Viendras-tu avec moi à Ramoth de Galaad ? »
Josaphat : « Moi, je suis comme toi, et mon peuple comme ton peuple; et je serai avec toi dans la guerre. » (2 Chroniques 18:3)

Achazia : Faisons des navires pour aller chercher de l’or!
Josaphat : OK!

Joram : « Le roi de Moab s’est rebellé contre moi; viendras-tu avec moi à la guerre contre Moab ? »
Josaphat : « J’y monterai; moi je suis comme toi, mon peuple comme ton peuple, mes chevaux comme tes chevaux. » (2 Rois 3:7)

Au moins, dans 1 Rois 22:50, nous voyons qu’il a finalement compris. Quand le projet des navires échoua, il refusa la nouvelle proposition d’Achazia :

« Et Josaphat ne le voulut pas. »

1 Rois 22:50

Ne voyons-nous pas notre propre marche comme croyant dans Josaphat? Nous aimons la Parole de Dieu, nous marchons dans celle-ci, nous grandissons dans la foi et la confiance en Dieu, mais il arrive aussi que nous agissions contrairement à la Parole lorsque nous manquons de marcher par l’Esprit. Nous apprenons alors de tristes leçons.

Cette vidéo est relâchée avec la confiance dans le Seigneur qu’elle sera utile pour nous tous.

Asa, le roi qui commença bien

Cette nouvelle vidéo, de moins de 10 minutes (c’est l’objectif), présente rapidement les grandes lignes du règne d’Asa et trois leçons pour nous. Évidemment, il y a beaucoup de leçons à apprendre, mais j’espère que vous aimerez et serez attiré à sonder les écritures pour en découvrir davantage sur ce roi.

Bon visionnage et bonne journée dans notre Seigneur Jésus !

Abija, le roi aux grandes prétentions

Abija faisait ce qui paraissait juste du point de vue religieux. Il avait le culte, tout était en odre, mais est-ce que le coeur y était vraiment? Lors de la guerre contre Jéroboam, il avait de bien grandes prétentions à ce sujet.

Voici quelques leçons que nous pouvons tirer de son règne.

Roboam, le roi qui manqua de sagesse

Leçons pratiques sur les rois de Juda

Voici le premier vidéo de cette toute première série de leçons pratiques sur les rois de Juda. Roboam! Nous voyons un grand contraste entre lui et son père, Salomon.

Regarder la vidéo pour en apprendre d’avantage sur ce roi.